Dans l’ADN du mouvement  Citoyens se trouve la préoccupation constante du devenir des générations futures.

Les partis traditionnels en parlent parfois mais concrètement n’agissent pas ou presque ou se cantonnent dans une vision punitive de l’écologie pour les plus actifs d’entre eux.

Le mouvement Citoyens s’inscrit avec une détermination sans faille dans une vision d’un développement durable se basant avec une égale importance sur les trois piliers du développement durable que sont :

 

-        Le développement économique avec l’innovation comme moteur.

-        Le respect et la protection de l’environnement.

-        Des pratiques sociales et sociétales dignes de l’Europe.

 

En rupture avec les programmes catalogues que personne ne respecte une fois élu, Nous  proposons trois mesures phares :

 

1-      Politique d’achat local écologiquement et socialement responsable.

 

a)      Politique d’achat local (Ile de France) de produits agricoles issus de l’agriculture biologique pour l’ensemble des lycées de la          région.

b)      Achat public local systématique sous conditions de bonnes pratiques sociales et environnementales.

 

CTKOJMJWcAAdCuW

2-      Développement de l’économie du service créatrice d’emplois et  d’utilisation optimale des ressources.

 

a)      En complément d’une politique nécessaire d’amélioration des transports publics qui a ses limites, encouragement au développement de l’économie de service du partage des ressources (Voitures, Bus, bureaux, télétravail).

 

b)      Encouragement à l’amélioration des performances thermiques et phoniques des logements par une incitation financière à l’emploi de PME ou d’autoentrepreneurs locaux.

 

3-      Amélioration de la qualité de l’air de la région.

 

a)      Création d’un partenariat public-privé avec les différents acteurs de la filière des véhicules électriques (Constructeur, autolib ou équivalent, collectivités et les associations d’usagers) pour créer une organisation efficace de mise à disposition de véhicules électriques (Voiture, bus ou vélo) pour les franciliens avec pour conséquence un objectif de diminution de la pollution de l’air et sonore.

 

b)      Révision des conditions d’ouverture et d’approche de l’aéroport de Roissy pour à la fois permettre une activité économique essentielle à l’Ile de France mais aussi d’assurer aux franciliens concernés un qualité de vie convenable.